AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

AlexTT92
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 21
Enregistré le : dim. 26 juil. 2015, 11:04

AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AlexTT92 » dim. 16 sept. 2018, 21:16

Voir à ce sujet le post ad hoc dans le topic "la 480 dans la presse"

Témoignages bienvenus - un exemplaire du magazine est offert ;-)

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » mar. 18 sept. 2018, 10:18

Yep, merci pour la com', j'ai reçu le questionnaire et travaille sur sa réponse !
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

ppgg
Membre associatif
Messages : 893
Enregistré le : ven. 26 févr. 2010, 19:39

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par ppgg » mer. 19 sept. 2018, 14:39

Je propose ça, comme prix pour la mienne : https://www.leboncoin.fr/vi/1491347903.htm

Ça te paraît dans les clous ?

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » mer. 19 sept. 2018, 17:43

Non, c'est beaucoup trop cher... je t'en propose 1 000 € (je suis là ce soir !) :ab :ab
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

Avatar du membre
Nerrick
Membre associatif
Messages : 182
Enregistré le : lun. 16 août 2010, 20:37
Localisation : Eure

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Nerrick » mer. 19 sept. 2018, 18:53

je propose 1100€ :aj

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » jeu. 20 sept. 2018, 09:16

1100,01 :ab :ab :ab

OK, je sors ! :aj
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

Avatar du membre
Dgrimaud
Membre associatif
Messages : 1621
Enregistré le : mar. 18 mai 2004, 21:40
Localisation : Ardèchistan
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Dgrimaud » dim. 23 sept. 2018, 23:12

Ça vous dit qu'on colle ici nos contributions ?

Je commence :

1. Quand/comment avez-vous connu la Volvo 480 et quand avez-vous décidé d’en acquérir une ?
2. Dans quelles conditions avez-vous acquis le modèle que vous possédez ?


J’ai découvert la 480 par hasard en 2003. Je cherchais une BMW 2002 Touring, et on m’a proposé une 480 ES de 1987, 1ère main de 140 000 km pour 1500€. La voiture ne m’intéressait guère, c’était une « moderne » à mes yeux mais après quelques recherches, je me suis laissé tenté : presque un moteur de GTI, et une ligne originale comme la Touring… A deux doigts de me décider, j’appelle le club Volvo France pour infos, en expliquant que j’aime la mécanique et que je compte l’entretenir moi même. Et là le Monsieur m’a découragé en 2 minutes ! « Ah, une 480 ! et une des premières ? Et bien, si elle est à vous, elle le sera pour toujours ! Invendable ! Vous aimez la mécanique ? Très bien mais êtes vous électronicien au moins ? C’est pratique pour utiliser une voiture qui se ferme à clef toute seule, qui refuse d’éclairer la route… (un peu après) vous savez ici on aime les Volvo pour la simplicité de leur conception… alors la 480 est un cas à part… » Bref, convaincu, je lâche l’affaire…
Quelques mois plus tard, cette histoire de 480 reviens, elle n’est toujours pas vendue et le proprio veux s’en débarrasser ! Je l’ai donc récupérée gratuitement ! La voiture était globalement en bon état, à part les quelques défauts classiques typique du modèle, que j’ai réglé rapidement grâce au forum volvo-480.org. Finalement, le Mr du club Volvo n’avait pas tout à fait tord, on fait plus basique comme auto, mais pas tout à fait raison : la Volvo 480 a des défauts, mais ils sont chroniques donc connus… J’ai gardé cette voiture 3 ans et j’ai réalisé 75 000 km. Cette voiture est malheureusement détruite dans un accident.

J’ai ensuite trouvé une petite Honda Civic (EJ9), mais j’ai rechuté en 2010 avec la 2L qui était mon daily driver jusqu’à cet été. J’ai acheté cette voiture 1000 € à 323 000 km, et le vendeur est devenu un grand ami. Cette voiture a aujourd’hui atteint 485 000 km, ces quatre propriétaires l’ayant soigneusement entretenue malgré une moyenne de 20 000 km annuel depuis sa sortie de concession.

Bien que cette 480 fonctionne parfaitement sans jamais m’avoir laissé sur le bord de la route (à part une casse d’embrayage qui accusait 200 000 km), j’ai sauté sur l’occasion qui s’est présenté cet été, à savoir une 480 Turbo de 1989, phase 1 donc, première main très bien entretenue et qui, à part quelques petites rayures, parait comme neuve.


3. Que vous inspire le style de la 480 ?
J’ai appris a aimé cette ligne si particulière. On ne sait pas si elle est belle ou laide, mais elle a le mérite d’être originale. Et c’est ce côté décalé qui me plait.

4. Que diriez-vous de ses qualités routières ?

Les qualités routières de la 480 ont souvent été critiquées dans la presse, et c’est encore plus le cas aujourd’hui où la majorité des journalistes commentent des voitures sans avoir roulé avec (ou si peu), et ne font que perpétrer une réputation. J’espère ne pas vous vexer et je comprends d’ailleurs qu’il soit difficile de rouler suffisamment pour se faire une idée, avec des voitures qui appartiennent à des passionnés et avec un temps mesuré consacré à chaque article.

Les avis que j’ai pu retenir des essais d’époques sont assez contrastés. Soit le tenue de route était appréciée (j’ai notamment en tête un essai réalisé en Angleterre qui rappelait la participation du bureau d’étude Lotus dans la conception des trains roulants), soit critiqué, en particulier en France. On connait aussi le chauvinisme de la presse dans les année 80 en France, ce qui est de bonne guerre, d’autant que les voitures françaises de l’époque étaient globalement reconnues pour leur tenue de route.

Bref, si je dois comparer aux autos qu’il m‘a était donné d’essayer ou de posséder, je dirais que la 480 est une voiture rassurante, confortable, et finalement assez efficace sans en avoir l’air. Elle préfère être menée en souplesse en conduite rapide et coulée. Le train avant n’est pas hyper vif, mais jamais sous-vireur. Le train arrière n’est pas joueur, mais enroule sans broncher, même si on sur braque en appui. Ayant possédé une Civic EJ9 entre deux 480, je peux assurer que la petite Honda n’est pas plus efficace, même si elle donne l’impression d’être plus légère.
Il ne faut pas oublié que cette voiture a été conçue pour le marché américain et que les réglages du chassis ont été mis au point en ce sens. Mais avec une suspension légèrement améliorée (ressort courts et amortisseurs plus fermes), elle devient presque sportive. La difficulté est de trouver de bonnes pièces (ressorts et amortisseurs) car cette voiture n’a jamais été homologué en groupe N en France et qu’elle n’a jamais intéressé les sportifs qui trouvent dans les GTI de quoi s’éclater.


5. Que diriez-vous de ses performances ?
6. Que pensez-vous de la mécanique (moteur-boîte) ?
110 à 120 ch pour environ 1000kg, là aussi ce n’est pas une voiture de course mais c’est une voiture dynamique. La boite est bien étagée ce qui participe beaucoup à l’agrément de conduite. La première est assez longue et la cinquième assez courte (de mémoire, environ 3600 à 4000 tr à 130/140 suivant les modèles).
Concernant les 3 modèles que j’ai possédé, je retiens :
La ES 1700 atmo de 1987 (premiers modèles) est un peu pointue et monte volontiers vers la zone rouge à partir de 4000 tr (boite courte).
La 2L est très coupeuse et reprends avec volonté dès 1500 tr/min. Elle grimpe dans les tours sans rechigner mais sans entrain. Son comportement et en ce sens assez « moderne ».
La turbo de 1989 n’a pas le couple en bas de la 2L, mais le sifflement du turbo emmène vigoureusement l’auto à partir de 2500/3000 tr. Pas vraiment plus efficace mais plus exotique.
Le son du moteur est sympa sur la 2L, et plus quelconque sur les 1700 (à part le sifflement du Turbo, j’adore !).
Globalement, d’après ce que j’ai pu essayer et entendre, Volvo a sans cesse travaillé pour fournir plus de couple à bas régime au fur et à mesure des versions, que ce soit sur les turbo comme les atmos.

7. Que pensez-vous de la finition, de la qualité de construction et de l’ambiance intérieure ?
Evidement comparé aux auto d’aujourd’hui, c’est super cheap. Mais comparé à une française de la même époque, c’est quand même mieux !
8. En dehors d’un usage « loisirs » le week-end, la 480 est-elle, selon vous, facilement utilisable au quotidien et/ou pour partir en vacances ?
9. La fiabilité d’ensemble est-elle bonne et quelles sont les éventuelles faiblesses ou points à vérifier ?
11. Les pièces (mécanique, carrosserie) sont-elles toutes facilement disponibles ? Auriez-vous quelques bonnes adresses ?
13. Au total, quels sont, à votre avis, les qualités et les défauts de la Volvo 480 ?
16. La Volvo est-elle facile à entretenir et trouve-t-on facilement des garages capables de s’en occuper ?

C’est mon cas, la 480 est ma voiture « moderne » de tous les jours. C’est tout l’intérêt de cette voiture : économique à l’achat et à l’entretien, elle sert aussi bien à aller au boulot, à partir en vacances (testé avec deux enfants avec trottinettes et bagages) qu’à participer à un rallye de régularité ou à un rassemblement youngtimer.

Cette voiture est très fiable à condition de l’entretenir soigneusement, de régler chaque problème sans attendre. Je pense même que la seule façon de garder une 480 fiable et de la faire rouler très régulièrement. Les défauts de ce modèle sont très bien identifiés et touchent essentiellement les équipements électriques. Le seul gros défaut de conception de cette auto est le problème d’entrée d’eau à l’arrière, difficile à résoudre, et qui entraine une corrosion chronique des ailes arrières.
Les pièces mécaniques sont globalement faciles à trouver, mais cela devient parfois compliqué. Le point noir est l’absence de disponibilité des pièces de carrosserie (feux, pare-brise…) C’est son autre gros défaut aujourd’hui.

Comme toute voiture ancienne, faire entretenir une Volvo 480 n’est pas un problème pour l’entretien courant, mais rare sont les mécanos qui s’intéressent à ce type d’autos et sont disposés à perdre un peu de temps pour s’adapter à ses spécificités (je ne parle évidemment pas des concessions Volvo). Du coup, il est préférable de s’en occuper soit même. Et puis cela fait parti du plaisir de posséder une auto ancienne !

10.Quelle est la consommation (suivant l’utilisation) ?
19. Type de carburant utilisé (SP 95 ou 98, avec ou sans additif) ?

Conso : 7,5l de SP95 en roulant cool, 9 l en montagne avec 50% d’éthanol (sur la 2L avec sonde lambda).

14. Quels ont été les travaux importants qui ont été effectués sur votre voiture et pour quel montant ?
17. Quelles sont les pièces communes avec d’autres modèles de la marque ou d’autres marques ?
18. Prix et périodicité des révisions classiques ?

Pas de travaux réellement importants en 167 000 km cumulés de 480. Un embrayage : environ 150€ de pièces et deux jours de travail au rythme d’un amateur. Le reste est classique (distribution, amortisseurs, pneus…).
La mécanique Renault évidemment ! Mais pas tout (échappement, injection, calculateurs…). Pas tant de pièces au final.

15. Avez-vous (eu) d’autres voitures anciennes/de collection ?

J’ai une cox de 61 depuis 1996 que j’utilise régulièrement, y compris pour aller bosser. Une 4L de 1981 sert régulièrement à ma compagne, y compris pour aller bosser (c’est la chance d’habiter à la cambrousse). Et nous avons un Voyager de 1993 en voiture « moderne » et familiale.
Je pratique régulièrement les rallyes de régularité (BMW 1800) et VHC (R5 Alpine groupe 2) en copilote.

21. Quels sont vos conseils d’achat (version, millésime, état, historique, etc.)

On trouve beaucoup de modèle pas cher à la vente, mais c’est évidement un mauvais calcul financier, un exemplaire en bon état ne vaut jamais très cher comparé à d’autres autos de la même époque. Il vaut mieux donc investir 2/3000 € dans un exemplaire sain que 500 € dans une voiture à reprendre entièrement.
Ne pas se figer sur un modèle ou un millésime, mais choisir une voiture saine et entretenue. Le kilométrage n’est pas très important. Fuir les voitures très rouillées et qui sont restées longuement immobilisées. Acheter de préférence à un amateur du modèle !

20. A combien peut-on acquérir, selon vous, une Volvo 480 et la cote évolue-t-elle ?

La côte LVA ne me parait pas déconnante pour un modèle en bon état. Comme d’habitude, un modèle particulièrement propre ou restauré pourra justifier 1000 ou 1500 € de plus. Le plus dur sera de trouver l’acheteur… Cette voiture n’est pas considérée comme un placement et sa côte évolue peu.

12. Y-a-t-il des anecdotes et des souvenirs particuliers qui vous reviennent à l’esprit au sujet de votre Volvo ? N’hésitez pas à rentrer dans les détails…
Oui plein mais j’ai déjà passer 1h30 à répondre aux questions précédentes et je n’ai plus le courage de me lancer… ;-)
ES 2L Steel Grey Metallic - 1995 - XLBEC313E0C590802 - daily driver à 480 000 Km
Une 480 ne vaut presque plus rien... mais rien ne vaut une 480 !

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » lun. 24 sept. 2018, 17:28

Voici mon courrier de réponse et les photos :

1) Quand/comment avez-vous connu la Volvo 480 et quand avez-vous décidé d’en acquérir une ?
J’ai découvert la Volvo 480 dans la presse spécialisée à sa présentation fin 1985. J’ai de suite été frappé par la ligne de cette auto, tout sauf conventionnelle et à mille lieux de ce que proposait le constructeur suédois à ses clients. Ces équipements étaient plutôt généreux et innovants à l’époque et ses feux escamotables lui donnaient un charme fou.

2) Dans quelles conditions avez-vous acquis le modèle que vous possédez ?
La Turbo que je possède actuellement a été achetée (après une première turbo de 1991 affichant 212 000 Km au moment de la revente) grâce à l’appui de notre petite communauté de passionnés créée en 2003. Il m’a suffi de faire appel aux membres pour aller rendre une première visite à l’exemplaire visé. Suite à la réception d’un rapport complet, j’ai donc fait le voyage pour m’en porter acquéreur du côté de Metz (en 2004).

3) Que vous inspire le style de la 480 ?
La 480 m’inspire la modernité ainsi qu’un vrai travail de designer à l’encontre d’un produit formaté comme une berline traditionnelle. Il suffit d’avoir eu la chance de s’entretenir avec l’un des designers du projet Galaxy pour comprendre à quel point la recherche de style fut au centre de ce dernier.

4) Que diriez-vous de ses qualités routières ?
C’est une très bonne routière dont le confort s’apprécie surtout sur de longs rubans d’asphalte. La vitesse la rend plus stable. Sa tenue de route me parait très efficace malgré la présence d’un essieu rigide à l’arrière. Son seul réel défaut étant à mon sens son train avant qui peine à transmettre la puissance sur sol humide (phénomène amplifié sur les turbos), rappelons-nous que ce fut la première traction de la marque.

5) Que diriez-vous de ses performances ?
Performances des plus correctes pour un coupé des années 80. Elles s’insèrent très bien dans la circulation actuelle quelque-soit la motorisation et permet largement la perte du permis de conduire. Finalement, le freinage quelconque (surtout sur atmo et turbo phase I dont les disques avant ne sont pas ventilés) ainsi que le niveau sonore régnant à l’intérieur nous permettent de nous rappeler que l’auto à plus de 20 ans.

6) Que pensez-vous de la mécanique (moteur-boîte) ?
Badgées Renault, ses mécaniques sont des plus fiables et ne posent pas de réel problème. La boite de vitesse est de manière générale plus sensible au couple distillé par les mécaniques et l’embrayage peut avouer certaines faiblesses (surtout sur les turbos).

7) Que pensez-vous de la finition, de la qualité de construction et de l’ambiance intérieure ?
L’ambiance intérieure brille par sa modularité et sa sportivité relative. 4 sièges indépendants (réglables), instruments modernes et tournés vers le conducteur, confort des sièges et amplitudes de réglages permettant de se trouver une position de conduite parfaite. Mesurant 1.92 m, aucun souci de maux de dos. La qualité de construction est quant à elle plus critiquable.

8 ) En dehors d’un usage « loisirs » le week-end, la 480 est-elle, selon vous, facilement utilisable au quotidien et/ou pour partir en vacances ?
Utilisable au quotidien sans aucun souci. J’ai longtemps utilisé cette auto comme voiture principale sans y trouver d’inconvénient (peut-être la longueur des pare-chocs quand il s’agit de faire un créneau. La première fois, lever les feux avant est d’une aide appréciable). Pour partir en vacances, malgré son coffre de taille restreinte, il est possible de charger 4 adultes avec 15 jours de bagages pour traverser la France.

9) La fiabilité d’ensemble est-elle bonne et quelles sont les éventuelles faiblesses ou points à vérifier ?
Les points à vérifier sont plutôt liés à l’électronique à la pointe pour son époque. Le CEM (le cerveau de la voiture, ancêtre du mutliplexage) peut avouer certaines faiblesses selon les modèles (facilement réparable pour un habitué de la soudure), les plastiques sont de qualité moyenne (plus proche des productions françaises de l’époque que de celles habituellement servies par Volvo). Il faudra également veiller à vérifier certains points concernant la carrosserie. Les passages de roues arrières, les poutres en métal derrière les pare-chocs (gondolement des pare-chocs) et éventuellement au niveau de la baie de pare-brise (seulement en cas de changement de pare-brise mal effectué).

10) Quelle est la consommation (suivant l’utilisation) ?
Les turbos consomment peu en usage normal. Entre 7 et 8 litres à 90 km/h, 9 litres vers 110 et 10 litres à 130… Avec le pied lourd, elle se situe autour des 12 litres.

11) Les pièces (mécanique, carrosserie) sont-elles toutes facilement disponibles ? Auriez-vous quelques bonnes adresses ?
Mécaniquement, aucun souci même s’il devient parfois compliqué de trouver des kits complets d’embrayage (turbo). Les pièces mécaniques sont plutôt simples à trouver. Concernant la carrosserie, il faudra absolument passer par les réseaux parallèles (sites d’annonces, groupes de passionnés…). Notons pour compléter qu’il devient difficile de trouver un pare-brise.

Les bonnes adresses :

- Skandix
- PFS
- Et les sites traditionnels de pièces auto pour les consommables (filtres à huile, plaquettes et disques de frein, kit d’embrayage, kit de distribution…)


12) Y-a-t-il des anecdotes et des souvenirs particuliers qui vous reviennent à l’esprit au sujet de votre Volvo ? N’hésitez pas à rentrer dans les détails…
Après 200 000 km parcourus à bord de ces coupés, bien sûr que les anecdotes ne sont pas rares. Ces kilomètres ont été parsemés de coucous, d’étoiles dans les yeux des enfants quand les phares sortent de leur logement ou tout simplement d’échanges riches entre passionnés lors de chaque meetings annuels (depuis 2003). Je me souviens avoir ramené mon premier fils de la maternité au volant de cette 480 en 2008 et avoir loupé le retour à la maison pour mon second fils pour cause de batterie en rade en 2017…(quant à ma fille, la pauvre, ce fut en Passat TDI…). J’ai essuyé les quolibets de mes amis les plus proches nourris à grand renforts de SUV et mazout dernier cris, mais les vrais passionnés ont toujours des réactions positives à face à ce concept à quatre roues ! En 2005, j’ai entamé le voyage en une traite vers Barcelone (depuis Paris) pour visiter ce joyau Espagnole. Lors du trajet retour (accompagné d’une amie), nous avons doublé une autre 480 turbo dont l’équipage était aussi étonné que nous de voir une congénère, la plus grande surprise fut de retrouver le dit équipage au meeting suivant !

13) Au total, quels sont, à votre avis, les qualités et les défauts de la Volvo 480 ?
- Qualités :
Ligne hors paire
Equipement très riche pour l’époque
Confort
Image
Performances
- Défauts :
Finition (pas aux standards Volvo)
Sensibilité à la rouille
Pas toujours étanches
Difficulté pour trouver certaines pièces (il est à mon sens indispensable de se rapprocher des communautés de passionnés).


14) Quels ont été les travaux importants qui ont été effectués sur votre voiture et pour quel montant ?
J’ai dû faire changer la ligne d’échappement suite à une perte de puissance en 2005 pour un montant voisin de 1 000 €, bien m’en a pris puisque cette ligne d’échappement Volvo est à peine piquée. J’ai fait repeindre l’auto en 2006 car le vernis commençait à sauter par endroits. Livrée démontée, la facture était de 1 100 € TTC. Changement de l’évaporateur de clim (opération effectuée par un ami et moi-même car Volvo demandait 2 000 €). Elle a subi un changement d’alternateur seule panne immobilisante connue (facture avoisinant les 400 €).

15) Avez-vous eu d’autres voitures anciennes/de collection ?
Oui, Fuego (3 au total), Renault 11 Turbo et Peugeot 205 GTI 1600.

16) La Volvo est-elle facile à entretenir et trouve-t-on facilement des garages capables de s’en occuper ?
Pour toutes réelles opérations mécaniques (embrayage sur turbo faisant souvent exception), tout garage peut intervenir sans souci. Il faudra faire attention aux réglages des étriers de freins arrière qui demandent une fine observation avant démontage. Pour tout ce qui est lié à l’électronique, le mieux étant de se rapprocher de notre communauté car nous maitrisons et connaissons quasiment toutes les pannes possibles sur ces autos.
Pour conclure, un mécanicien qui aime son boulot devrait pouvoir intervenir sans souci sur la 480.


17) Quelles sont les pièces communes avec d’autres modèles de la marque ou d’autres marques ?
Mécaniquement, s’agissant du bloc F2N Renault, le bloc équipe un nombre assez important d’autos (Super 5, Clio 1 et 2, R9/11, R19, Mégane 1, R21, Laguna 1. Même le Lada Niva a eu droit à cette motorisation).
Le nombre de pièces communes avec les Volvo 440 et 460 permettent d’élargir le champ des possibles.

18) Prix et périodicité des révisions classiques ?
Vidange, filtre à huile : 10 000 km
Courroie de distribution : 80 000 km ou 5 ans
Le reste étant classique


19) Type de carburant utilisé (SP 95 ou 98, avec ou sans additif) ?
Ma 480 est catalysée, je la nourri donc de SP95

20) A combien peut-on acquérir, selon vous, une Volvo 480 et la cote évolue-t-elle ?
On peut acquérir une 480 pour 500 € mais elle vous demandera sans doute pas mal de soins. Un beau modèle peut aisément être affiché à 5/6 000 €. Un très beau modèle (état concours) peut être affiché à 10 K€. Vous l’aurez compris, la tranche est assez large, la majorité des transactions s’effectuent entre 1 500 et 3 000 € en moyenne. La côte a tendance à évoluer doucement vers le haut.

21) Quels sont vos conseils d’achat (version, millésime, état, historique, etc.) ?
Je n’ai qu’un réel conseil, se rapprocher de notre forum. Sinon, observer les points nommés plus haut et bien sûr vérifier que tous les équipements fonctionnent.
Pour entrer un peu plus dans le détail, éviter les toutes premières « S » 2.0 litres dont la mécanique est quasi-systématiquement prise d’incontinence (l’huile à tendance à être avalée en masse, segmentation faiblarde). On reconnait ces blocs à la couleur rouge de l’anneau plastique de leur jauge à huile (devenus verts pour les modèles « fiabilisés »)


Photos envoyées

Image
Image
Image
Image
Image
Image
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

Avatar du membre
Dgrimaud
Membre associatif
Messages : 1621
Enregistré le : mar. 18 mai 2004, 21:40
Localisation : Ardèchistan
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Dgrimaud » lun. 24 sept. 2018, 18:00

Très pro tes réponses, monsieur Prez ! :aj
ES 2L Steel Grey Metallic - 1995 - XLBEC313E0C590802 - daily driver à 480 000 Km
Une 480 ne vaut presque plus rien... mais rien ne vaut une 480 !

Avatar du membre
harchin
Incurable / 480 Greffé
Incurable / 480 Greffé
Messages : 9970
Enregistré le : dim. 05 août 2007, 09:30
Localisation : Nedon(62) /Aubervilliers(93)
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par harchin » lun. 24 sept. 2018, 18:35

Dgrimaud a écrit :
lun. 24 sept. 2018, 18:00
Très pro tes réponses, monsieur Prez ! :aj
Et le ripage excessif ? t'en as parlé ? t'as pas oublié Nico ? :ab
POUR DURER , J'ENDURE
2CV6 special 1984:kms on les compte plus
2CV azam export 1967 :inconnu
DS23ie 1974:117000 Kms
Volvo Turbo 1992 :XLBEX193E0C583618 roboumotisé
VOLVO 480 GT 1995 : VENDUE OUINN !!
HONDA Civic 1.5VTEC 1996:339560 Kms
HONDA CRV 2L NAVY EXCLUSIVE 2016 :52000 kms

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » lun. 24 sept. 2018, 20:43

Dgrimaud a écrit :
lun. 24 sept. 2018, 18:00
Très pro tes réponses, monsieur Prez ! :aj
J'ai un devoir de représentation...on est assez raccord finalement :mrgreen:

Quant à toi Harchin, le défaut n'existe plus et une personne bien avisée a souligné l'importance du respect du protocole de mesure qui vraisemblablement, n'a pas été respecté ! :ab :ag
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

Avatar du membre
jojo84
Membre associatif
Messages : 1195
Enregistré le : lun. 01 janv. 2007, 22:32
Localisation : 84 au pied du Mont Ventoux

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par jojo84 » ven. 28 sept. 2018, 22:07

Salut

j'ai participé à cette collecte d'infos :-D

Mais mes photos, que je dois envoyer, sont beaucoup moins pro que Nico :roll:

@+

Jo
Turbo 1992 Blues Spirit
Mimix 1991 Grisouille
Saab 9.3 turbo 2000 Blacky
Ecouter du blues en 480 ça détend

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » lun. 01 oct. 2018, 15:06

jojo84 a écrit :
ven. 28 sept. 2018, 22:07
Salut

j'ai participé à cette collecte d'infos :-D

Mais mes photos, que je dois envoyer, sont beaucoup moins pro que Nico :roll:

@+

Jo
Et bien partage Jojo !! :aj
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

Avatar du membre
Afterman
Membre associatif
Messages : 2770
Enregistré le : jeu. 12 sept. 2013, 22:39
Localisation : Lyon (enfin juste à côté)
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Afterman » dim. 21 oct. 2018, 17:58

Je ne vais pas poster mes réponses, juste les photos que j'avais prises et envoyées pour l'occasion :
(brutes de décoffrage, sans traitement... bio quoi)

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
"BlueVolvoCult" - Turbo Paris blue - 21/04/1993 - #581624 - 173 000 km
Drive different
"El Supo" : Honda Civic 8 en daily - 1/4 de million de km

Avatar du membre
Dgrimaud
Membre associatif
Messages : 1621
Enregistré le : mar. 18 mai 2004, 21:40
Localisation : Ardèchistan
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Dgrimaud » dim. 21 oct. 2018, 20:07

Sympa les nuages sur le capot. Une bonne base pour faire une belle retouche. T'as un filtre polarisant ?
ES 2L Steel Grey Metallic - 1995 - XLBEC313E0C590802 - daily driver à 480 000 Km
Une 480 ne vaut presque plus rien... mais rien ne vaut une 480 !

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » lun. 22 oct. 2018, 00:18

Pourquoi ne partagez-vous pas vos écrits, c'est marrant de comparer nos expériences !
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

Avatar du membre
Afterman
Membre associatif
Messages : 2770
Enregistré le : jeu. 12 sept. 2013, 22:39
Localisation : Lyon (enfin juste à côté)
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Afterman » lun. 22 oct. 2018, 10:22

Dgrimaud a écrit :
dim. 21 oct. 2018, 20:07
Sympa les nuages sur le capot. Une bonne base pour faire une belle retouche. T'as un filtre polarisant ?
Non, c'est sans filtre
"BlueVolvoCult" - Turbo Paris blue - 21/04/1993 - #581624 - 173 000 km
Drive different
"El Supo" : Honda Civic 8 en daily - 1/4 de million de km

Avatar du membre
jiair
Incurable / 480 Greffé
Incurable / 480 Greffé
Messages : 1691
Enregistré le : lun. 17 oct. 2011, 21:10
Localisation : Indre (36)

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par jiair » mar. 23 oct. 2018, 20:04

J'avais pas vu la suite de cette conversation....
Voici ce que j'ai envoyé :

1) Quand/comment avez-vous connu la Volvo 480 et quand avez-vous décidé d’en acquérir une ?

Après avoir acheté ma première Youngtimer en janvier 2011, une Renault 19 cabriolet 16V, je me suis mis en quête d’un second véhicule plaisir à l’automne 2011 pour pouvoir remiser le cabriolet l’hiver et ne pas me retrouver sans « jouet ». Mes critères étaient simples, un modèle sympa et turbo. Je suis tombé sur l’essai de la 480 Turbo dans le magazine KM/H et sur le forum Volvo-480.org. Le budget collait… Le choix était fait.

2) Dans quelles conditions avez-vous acquis le modèle que vous possédez ?

Après plusieurs semaines de recherche, essai concluant après la sélection d’une petite annonce sur internet, sans photo. Ce n’était pas la plus belle mais elle semblait propre et suivie et il s’agissant d’une première main conduite exclusivement par Madame…

3) Que vous inspire le style de la 480 ?

Elle ne e fait pas penser à une Volvo en tout cas… :D
Le style est franchement décalé, mi japonais-mi américain…
Proportions atypiques, je trouve l’arrière extrêmement réussi, l’avant plus controversé. Selon les équipements et les couleurs, on arrive à changer de vision sur le modèle.
Elle est un ORNI dans la circulation d’aujourd’hui et surement d’hier.

4) Que diriez-vous de ses qualités routières ?

C’est une voiture confortable, prévenante, plus GT que sportive.
Le châssis est sain, le roulis est maitrisé sans que l’amortissement soit ferme.
Elle sait être agile et ne malmène pas les vertèbres malgré la faible hauteur de caisse.

5) Que diriez-vous de ses performances ?

Je considère que les performances sont encore dans l’ère du temps.
Voiture légère, assisté d’un turbo « doux » et parfaitement géré.
Elle s’intègre sans problème dans la circulation actuelle.
Les 1,7 atmo sont plus nerveux (pont court) et les 2 litres sont plus « rondes »
Les puissances sont similaires quelques soit les versions (entre 106 et 122ch), aucune n’est à la peine.

6) Que pensez-vous de la mécanique (moteur-boîte) ?

La mécanique Renault est bien intégrée et fiable si l’on prend soin de la boite de vitesse. Le bloc ne procure pas de plaisir auditif mais les 3 versions du bloc F ont chacun leur charme. …
Concernant la Turbo que je possède, on est justement pas dans une Renault, pas de violent coup de pied aux fesses. Le couple est présent assez tôt et permet de rouler cool sur un rapport supérieur.
La boite ne se prête pas aux passages de vitesses éclair, mais elle n’est pas désagréable à utiliser.

7) Que pensez-vous de la finition, de la qualité de construction et de l’ambiance intérieure ?

C’est le point faible de la 480, plastiques cassants et commun, indignes d’une compacte premium, rossignols livrés de série (moins présents sur série 2)
Ce point trahi la conception hollandaise ex-DAF, loin de la Suède…
Et quel « bazar » sous le capot…
Electronique avant-gardiste et forcément facétieuse au bout de 25 ans…
En revanche le design et les équipements de sécurité et de confort restent un point fort sur cette auto. Pas certain qu’une berline haut de gamme française ou allemande aient été équipé de la sorte de série à l’époque.
J’ai la chance de posséder un équipement rare, le toit ouvrant, qui malgré sa faible ouverture, apport un filet d’air efficace et surtout de la luminosité.

8) En dehors d’un usage « loisirs » le week-end, la 480 est-elle, selon vous, facilement utilisable au quotidien et/ou pour partir en vacances ?

Au quotidien, la 480 donne la banane, elle devrait être remboursée par la Sécu :D
On peut tout à fait se rendre quotidiennement au travail avec si on a les moyens de s’accommoder du budget carburant sûrement plus élevé qu’un Captur dCi…
Le stationnement peut être un problème pour celui qui n’est pas à l’aise avec les proéminents pare-chocs.
Pour les vacances, seul ou à 2, aucun problème, idem pour les week-ends en famille.
Les « grandes vacances » en famille, cela devient compliqué, à moins de l’équiper d’une galerie (rare) ou d’une remorque (attelage rare également). Le coffre n’est pas suffisamment volumineux.

9) La fiabilité d’ensemble est-elle bonne et quelles sont les éventuelles faiblesses ou points à vérifier ?

Peu de chose à reprocher à la mécanique de la 480. Quelques cas de conso d’huile sur les 2,0L de 1993, grippages d’étriers arrières et ralenti sur les Turbo (vanne encrassée).
Le point noir, ce sont les équipements électriques, lève-vitres, compteur, ordinateur de bord, ventilation, boitier de commande « CEM », tout vérifier et tout tester avant l’achat.

10) Quelle est la consommation (suivant l’utilisation) ?

La mienne a toujours plus consommé que celle des copains, mais on peut tabler sur un 7,5 litres sur route, 8,5 sur autoroute et presque 10L en ville.

11) Les pièces (mécanique, carrosserie) sont-elles toutes facilement disponibles ? Auriez-vous quelques bonnes adresses ?

Tout est dispo pour l’entretient classique, cela devient plus compliqué pour les pièces spécifiques d’accastillages.
La première bonne adresse est le forum Volvo-480.org pour toutes les informations utiles à l’entretien, la remise en route ou le dépannage d’une 480. Quasiment tous les cas ont été évoqués depuis la création de cette plateforme en 2003.
Puis les sites courants pour l’entretien ou les spécialistes de véhicules suédois, Skandix en tête.

12) Y-a-t-il des anecdotes et des souvenirs particuliers qui vous reviennent à l’esprit au sujet de votre Volvo ? N’hésitez pas à rentrer dans les détails…

Il y a de très bons moments en 480 et de belles rencontres
Je suis entré dans la « communauté » en octobre 2011, premier rassemblement en 2012, j’organise le mien en 2014, en 2015 ma 480 est arrêtée pour travaux à la date du rassemblement, je m’y rend en Renault 19, personne ne s’en offusque, bien au contraire, je suis « obligé » de la faire essayer, je suis devenu trésorier de l’association en 2016 et j’entretiens de vraies relations d’amitiés avec certains membres.
Nous sommes nombreux à considérer aujourd’hui que la 480 est une « excuse » pour se retrouver. Certains n’ont plus de 480 et continuent à venir au meeting qui est un évènement à ne pas manquer.
Je reste persuadé que c’est le modèle qui contribue à cette ambiance conviviale. La 480 est atypique et attire une population de tous âges, de tous horizons qui doivent avoir un dénominateur commun…

Le moment le plus « intense » qu’il m’a été donné de vivre dans l’univers de la 480 est la rencontre avec son designer, John R De Vries, lors du meeting de 2016 qui se déroulait en Normandie. Nous l’avions invité pour fêter les 30 ans du modèle. Il a accepté et a effectué le déplacement de Hollande avec son épouse.
Nous avons pu échanger avec lui sur la genèse stylistique de ce coupé, nous avons eu doit à une conférence d’une heure et demi illustrée de croquis et de photos d’époque.
Il a également apporté une grande quantité de clichés que nous avons pu librement consulter durant le week-end. Moments d’une qualité rare.

13) Au total, quels sont, à votre avis, les qualités et les défauts de la Volvo 480 ?

Commençons par les défauts… L’électricité / l’électronique et les entrée d’eau…Et tous ses petits caprices électriques qui peuvent se succéder ou se répéter.
Les qualités : plaisir de conduite, d’utilisation et de possession. Elle est bien équipée (beaucoup sont climatisées) et reste parfaitement utilisable comme « daily driver ».
On retrouve également les stigmates Volvo de la qualité : airbag de série en 1994, ABS sur les Turbo, zones de déformation programmée, renforts de portes, prétensionneurs de ceintures, anti-patinage sur certaines version des derniers millésimes, etc…

14) Quels ont été les travaux importants qui ont été effectués sur votre voiture et pour quel montant ?

J’ai entrepris la réfection des freins suite à plusieurs anomalies constatées lors d’un CT. Beaucoup de préventif pour ne pas y revenir. Environ 300€
Lors du remplacement de l’embrayage, je me suis rendu compte qu’une pièce était abimée sur la boite. J’ai du entièrement démonter la boite de vitesse pour remplacer cette pièce. J’en ai profité pour la « refaire » et effectuer une réfection des trains roulants. Je dirais que cette opération m’a couté environ 600€

Entre les travaux, l’entretien et la quête des pièces en meilleurs état que les miennes, je pense que j’ai dû dépenser environ 3000€ depuis 2011. Une bonne moitié étant du caprice de collectionneur ou du stockage de pièces.

15) Avez-vous (eu) d’autres voitures anciennes/de collection ?

Oui, je possède une Renault 19 cabriolet 16V, une Saab 99 EMS et d’autres autos de la fin des années 90 tel une Volvo C70 T5.

16) La Volvo est-elle facile à entretenir et trouve-t-on facilement des garages capables de s’en occuper ?

Dans sa partie mécanique, la 480 est une auto tout ce qu’il y a de plus banale, n’importe quel garage est censé pouvoir intervenir dessus.
En revanche pour tout ce qui est des problèmes électriques, à moins d’avoir un portefeuille bien garni et/ou un garagiste compréhensif, il vaut mieux fuir les professionnels. Le forum et de la patience…

17) Quelles sont les pièces communes avec d’autres modèles de la marque ou d’autres marques ?

Moteur/boite Renault 1721cm3 qu’on retrouve, en carbu, sous le capot des R5, R11, R19, R21 et en injection multipoint sur la R19 TXI (idem 480 ES)
La version turbo est spécifique à Volvo mais utilise la même base Moteur/Boite Renault que le 1721 atmosphérique.
Le 2 litres doit être similaire à celui montés dans les Laguna.
La 480 fait partie de la famille 400 chez Volvo, on retrouve donc beaucoup de pièces communes dans les 440 et 460


18) Prix et périodicité des révisions classiques ?

Vidange filtre à huile 10W40 tous les 10000km ou tous les ans. Bonne accessibilité dans la baie moteur. Moins de 50€ si on le fait soit même.
Bougies tous les 30000km, une quinzaine d’euros les 4 chez Volvo.
Courroie de distribution tous les 5ans ou 80000km (de mémoire), 150€ avec la pompe à eau lorsqu’on le fait soi-même. 3 à 4 fois plus en garage.
Eviter les garages Volvo, peu enclins à s’occuper de nos 480

19) Type de carburant utilisé (SP 95 ou 98, avec ou sans additif) ?

La 480 accepte les SP98, le SP95 et même l’E10, comme toutes les Volvo depuis 1977…

20) A combien peut-on acquérir, selon vous, une Volvo 480 et la cote évolue-t-elle ?

La cote grimpe tout doucement, tant mieux pour les futurs propriétaires.
On peut raisonnablement penser qu’autour de 3000€ on peut se retrouver avec un bel exemplaire et jusqu’à 4000/4500€ pour une 480 dans un état exceptionnel.

21) Quels sont vos conseils d’achat (version, millésime, état, historique, etc.) ?

Toutes les versions se valent globalement, peut-être éviter une « S » à l’équipement un peu chiche et à la jauge de compteur capricieuse. Egalement les 2 litres du millésime 1993 qui semblent avoir des problèmes de consommation d’huile.
Sortent tout de même du lot les GT (derniers millésime) et les Two Tone : bi-color Smoke Silver et Vase Green du plus bel effet. Personnellement je ne cracherais pas sur un des tous premiers millésimes de 1986 avec parechoc noir qu’on appelle « mémé » entre nous.
Privilégier une auto complète, qui a dormi au garage, dont tous les équipements électriques fonctionnent. Pour le reste, la recherche s’effectue comme pour une auto normale : entretien à jour et un historique connu.
Volvo C70 T5 - 1998 / Volvo 480 TURBO- White 234 - 12/90 - "Volvorak" - #565741 / Volvo 480 TURBO - Gold Metallic 310 - 1987 - "La Pépite"
SAAB 99 EMS - 1974
Renault Safrane 2,5 - 1998 / Renault 19 Cabriolet 16V - 1992

Avatar du membre
Afterman
Membre associatif
Messages : 2770
Enregistré le : jeu. 12 sept. 2013, 22:39
Localisation : Lyon (enfin juste à côté)
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Afterman » jeu. 25 oct. 2018, 13:49

Bon allez, je mets une partie de mes réponses :

1) Quand/comment avez-vous connu la Volvo 480 et quand avez-vous décidé d’en acquérir une ?

Depuis l’adolescence j’ai été séduit par la marque Volvo. A 24 ans, en 2001, j’ai acheté ma première Volvo, une S40, berline très confortable, un rêve qui se réalisait ! Je ne me souviens pas exactement quand j’ai vu une 480 pour la première fois, mais vers 2002-2003, un jour que je suivais ce petit coupé suédois, sa ligne atypique m’a particulièrement attiré. Toutefois, à ce moment là je n’avais pas envisagé d’en acheter une.
Un petit peu plus tard, j’ai eu comme projet d’acquérir une youngtimer, de préférence avec les phares pop-up. J’ai pensé à plusieurs modèles, j’ai longuement regardé les annonces et différents forums sur internet, et finalement, ma préférence s’est fixée sur la 480.

2) Dans quelles conditions avez-vous acquis le modèle que vous possédez ?

Avant d’acheter une 480, je m’étais inscrit sur le forum de volvo-480.org, que j’avais déjà parcouru plusieurs fois avant. J’ai pu y trouver des informations, faire connaissance avec des gens très sympathiques, prêts à se déplacer pour aller voir les modèles en vente près de chez eux avant que je me déplace, et me donner leurs avis.
La première que j’ai été voir était dans un petit garage près de chez moi. Une S 1.7 atmosphérique de 1992, la version la moins équipée, qui plus est dans un état qui laissait à désirer, surtout intérieurement. J’ai été la voir surtout par curiosité, et pour enfin avoir le plaisir de s’assoir dedans, je ne l’ai même pas fait rouler.
Le lendemain, j’allais voir une Turbo de 1993 que j’avais vu en annonce sur internet chez un particulier situé à plus d’une heure de route de chez moi. Un membre de l’association volvo-480.org habitant tout près était allé la voir avant moi pour me donner ses premières impressions. Je recherchais justement une Turbo de préférence.
Je l’ai donc essayée. Elle affichait 139 000 km, tous les équipements fonctionnaient, et était en bon état général, malgré quelques détails esthétiques. Je suis assez bricoleur, mais je ne suis pas un expert en mécanique, ni en restauration, il me fallait donc un modèle roulant sans soucis. Je l’ai donc achetée.
Depuis, j’ai changé quelques pièces et fait rependre l’avant pour la rajeunir, le reste, c’est de l’entretien courant. Les rares problèmes rencontrés étaient mineurs, j’ai pu les résoudre moi-même grâce à l’aide des membres du forum volvo-480.org.

3) Que vous inspire le style de la 480 ?

Le style des coupés des années 70-80 avec les phares pop-up et des lignes très tendues et anguleuses. Mais avec son hayon arrière peu incliné, la 480 se distingue par sa silhouette de break de chasse qui n’est pas sans rappeler la Volvo 1800 ES

4) Que diriez-vous de ses qualités routières ?

C’est une voiture assez confortable, avec une suspension assez souple, ce qui n’est pas forcément le cas de tous les coupés. Sur les longs trajets, je n’ai jamais ressenti de fatigue.
Quand on adopte une conduite sportive, le train avant n’est pas très accroché à la route, c’est un défaut connu (peut-être dû au fait que la 480 était la première traction de chez Volvo), il vaut mieux avoir de bons amortisseurs. Elle reste quand même très agréable à conduire dans les routes de montagne.

5) Que diriez-vous de ses performances ?

Avec 120 CV pour la version turbo, autant le dire tout de suite, ce n’est pas une grande sportive, mais ses performances sont suffisantes pour avoir de bonnes reprises et ne pas rester derrière les camions. C’est un coupé assez léger qui permet d’avoir un rapport poids/puissance honorable.

6) Que pensez-vous de la mécanique (moteur-boîte) ?

Le bloc moteur Renault est robuste. Certains membres du club volvo-480.org totalisent plus de 300 000 km d’origine, même près de 500 000 km pour l’un d’entre nous ! Côté boîte, pas de souci majeur non-plus.

7) Que pensez-vous de la finition, de la qualité de construction et de l’ambiance intérieure ?

Il faut bien l’avouer, les plastiques intérieurs sont assez fragiles. Quelques « rossignols » dûs à l’age du véhicule sont présents, mais en même temps, quelle voiture de 25/30 ans n’a pas de bruits de l’habitacle intérieur ?
L’ambiance est très 80’s, jusqu’à l’odeur des tissus intérieurs qui est un peu comme une madeleine de Proust. La forme du tableau de bord est pour le moins originale. J’avoue qu’au début il ne me séduisait pas, mais je m’y suis fait. Et puis il y a ces équipements qui ajoutent un côté ludique (comme les aiguilles du voltmètre, de pression d’huile et de turbo) et futuriste pour l’époque (ordinateur de bord).
On trouve aussi quelques particularités rares, voire uniques, pour l’époque : 3 boîtes à gants dont 2 qui se ferment à clé, l’inclinaison des sièges arrières réglables indépendamment en 3 positions, éclairage de la serrure de contact et des attaches de ceinture...

8) En dehors d’un usage « loisirs » le week-end, la 480 est-elle, selon vous, facilement utilisable au quotidien et/ou pour partir en vacances ?

J’ai utilisé la 480 comme voiture quotidienne pendant plusieurs mois, et j’ai eu l’occasion de faire de longs trajets, sans encombre. Si la voiture est bien entretenue, elle est tout à fait utilisable au quotidien. Pour partir en vacances, il faut juste ne pas avoir trop de bagages, car le coffre est petit.

9) La fiabilité d’ensemble est-elle bonne et quelles sont les éventuelles faiblesses ou points à vérifier ?

Bonne fiabilité mécanique dans l’ensemble. Les faiblesses sont surtout d’ordre électrique (alternateur, faiblesse des soudures dans les équipements du tableau de bord). Il faudra privilégier un stationnement à l’abri, certains endroits en vieillissant laissent passer l’eau et augmente le risque de rouille. L’immobilité est aussi un ennemi, car certains organes, comme la pompe à essence ou les étriers de freins arrières peuvent gripper.

10) Quelle est la consommation (suivant l’utilisation) ?

Je fais un peu plus de 8 litres/100 km en moyenne, en mélangeant tout type de route, sachant que je ne conduit pas forcément de façon économe. On peut descendre en dessous des 7 litres en roulant uniquement sur route, et bien sûr, en ne faisant que de la ville, on dépasse 9 litres.
Pour un moteur des années 80, ça reste raisonnable.

11) Les pièces (mécanique, carrosserie) sont-elles toutes facilement disponibles ? Auriez-vous quelques bonnes adresses ?

La plupart des pièces mécaniques restent encore disponibles, mais les pièces de carrosserie deviennent rares. On peut en trouver sur des sites internet comme vlvautoparts ou skandix.
Sinon, il faut faire le tour des casses et compter sur la chance et sa patience, ou avoir un bon réseau.

13) Au total, quels sont, à votre avis, les qualités et les défauts de la Volvo 480 ?

Ses qualités : sa ligne atypique, ses équipements riches pour l’époque, son confort, la fiabilité du moteur.
Ses défauts : les petits problèmes électriques qui peuvent survenir, la fragilité des pastiques intérieurs.

16) La Volvo est-elle facile à entretenir et trouve-t-on facilement des garages capables de s’en occuper ?

La Volvo 480 est assez facile à entretenir dans n’importe quel garage. Néanmoins, quelques problèmes électriques spécifiques peuvent en freiner certains, y compris des garages Volvo...

17) Quelles sont les pièces communes avec d’autres modèles de la marque ou d’autres marques ?

Boîte et bloc moteur Renault. Certaines pièces se retrouvent sur d’autres Volvo de la série 400. Mais d’une manière générale, les pièces de la 480 sont assez spécifiques.

18) Prix et périodicité des révisions classiques ?

Actuellement, je fais une vidange tous les 10 000 km maximum, ou moins si je roule moins. Comme je la fais moi-même, ça me coute juste le prix de l’huile et du filtre.
La distribution est à faire tous les 80 000 km ou 6 ans, l’opération coute moins de 500 € (en garage)

19) Type de carburant utilisé (SP 95 ou 98, avec ou sans additif) ?

SP95 ou SP98 sans additif (les moteurs acceptaient le sans plomb). J’ai parfois roulé au SP95 E10 sans problème

20) A combien peut-on acquérir, selon vous, une Volvo 480 et la cote évolue-t-elle ?

Entre 500 et 5000 €, sachant qu’à moins de 2000 €, il y aura certainement des travaux à faire. Une 480 en très bon état oscille entre 4000 et 5000 €.
Après une longue période ou la cote est restée basse, elle semble évoluer légèrement à la hausse depuis récemment.

21) Quels sont vos conseils d’achat (version, millésime, état, historique, etc.) ?

Toutes les versions ont leur particularité.
La turbo est la version la plus puissante, préférer plutôt une phase 2 (1992 à 1995) moins sujette aux problèmes d’étanchéité que les phase 1 (1988 à 1991), même si les premiers modèles étaient mieux équipés de série.
Les versions GT produites en 1995 sont très bien équipées, généralement avec un moteur atmosphérique 2 litre, très souple et démontrant son couple à bas régime.
Les tous premiers modèles (1986 à 1988) sont moins puissants, mais équipés d’une boîte courte, et équipés de petits détails qui ont été supprimés par la suite.
Comme pour tout véhicule, il est préférable de connaître l’historique du véhicule et d’avoir le carnet d’entretien, et bien vérifier la carrosserie sous toutes ses coutures qu’elle ne soit pas attaquée par la rouille.

Nota : la S de 92 dont je parle dans le 2) est à présent celle de Stéphane5969 qui a très bien su s'en occuper.
"BlueVolvoCult" - Turbo Paris blue - 21/04/1993 - #581624 - 173 000 km
Drive different
"El Supo" : Honda Civic 8 en daily - 1/4 de million de km

Avatar du membre
Ben
Modérateur
Messages : 9494
Enregistré le : dim. 02 nov. 2003, 14:26
Localisation : Montbéliard (25)
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Ben » jeu. 25 oct. 2018, 14:40

et moi du coup je ne l'ai pas fait non plus :
1) Quand/comment avez-vous connu la Volvo 480 et quand avez-vous décidé d’en acquérir une ?

je crois qu'une 480 à un péage de nuit était resté au fond de ma tête comme une image subliminale depuis la fin des années 80. en 1999 une fois diplômé je cherchais un daily, à contre courant avec tous mes camarades qui rêvaient de TDI, de TT (audi pas nsu) je regardais les volvo P1800, les MGB GT. Me renseignant sur le premier modèle, et constatant que les deux modèles que j'ai pu visiter n'étaient pas aptes à endosser une tache quotidienne j'ai du finir par tomber sur la 480 qui était encore un voiture d'occasion fort méconnue. tout pour me plaire, rare décalée, originale, un équipement très complet. une certaine définition du luxe en fait.


2) Dans quelles conditions avez-vous acquis le modèle que vous possédez ?

Une fois mes recherches lancées sur la 480, j'arpentais tout azimut le web, en cet aire pré-leboncoin. Je crois en avoir vu 2 avant d'acheter la mienne, une blanche très douteuse, qui en plus d'un certain nombre de disfonctionnement avait malheureusement été grignoté par un molosse le matin même de ma visite, pas de chance. La deuxième bien plus chouchoutée, mais fort kilométrée alors que j'hésitais quelques jours, et n'ayant pas trop d'autre alternatives quand je me suis décidé, elle était vendue, un signe du destin, me suis je dis. Après cela, l'achat de la mienne s'est fait presque sans réflexion, vue un frais dimanche matin, alors qu'il y avait encore peu de monde dans la rue ça me laisse un souvenir cinématographique, juste elle est moi. Une peinture rouge défraichie, un bas de caisse enfoncé, mais un propriétaire avec qui j'étais tout à fait en phase, un carnet d'entretient bien suivie et un prix intéressant, ce fut une décision facile et rapide, même pour un indécis de nature.


3) Que vous inspire le style de la 480 ?

Son style est totalement hors série, surtout s'agissant de volvo. Innovante en tout point de vue. On peut imaginer que volvo souhaitait créer la deuxième volvo de la famille, proposer une petite voiture chic et facile (1iere traction de la marque) pour compléter le gros break familiale. "la voiture de madame" et pourtant elle ne comporte aucun cliché de "voiture de fille", elle est basse les portes sont lourdes, le tableau de bord est un cockpit d'avion comportant une maximum d'information technique (tension batterie, pression d'huile, pression turbo, temp d'huile, d'eau). Volvo avait sans doute compris en prenant ce contre pied, ce qu'une femme attirée par l'automobile souhaite, une voiture virile sous une robe subtile (aux gros pare-choc près, mais volvo n'a pas pu lutter contre sa nature). une cible probablement manqué peut être la faute à l'image de marque volvo, peut être qu'à une autre époque et sous une autre marque ça aurait marché (audi TT).

4) Que diriez-vous de ses qualités routières ?

La 480 a un comportement que l'on pourrait qualifié de GT, Volvo n'a sans doute pas voulu sacrifié le confort à la sportivité, d'une part ils faisaient leurs armes en matière de traction, le train avant est relativement dépassé par les quelques chevaux du moteur, d'autre part, le train arrière relativement basique encaisse bien mais il ne souhaite pas être engagé en spéciale de rallye. La voiture reste toutefois sécurisante et permet de s'amuser dans de long enchainement. A noter que ma voiture aurait maintenant besoin d'un sérieux rafraichissement de ses trains roulant, et est full stock, jantes 14 et ressort d'usine, même si c'est les plus court qui ont pu être monté sur ce modèle (pastille jaune), le passage en 15" des turbo plus récentes et les ressort court vendu en accessoires semble beaucoup améliorer la rigueur du comportement.

5) Que diriez-vous de ses performances ?

la 480 turbo (serie 1) est très tonic, l'effet turbo est bien là mais sans violence, la sensation d'accélération la classe dans la catégorie des petite gti contemporaine, elle est capable d'atteindre une vitesse de pointe au dessus de 200 rapidement, les reprises grace au turbo sont vigoureuses.


6) Que pensez-vous de la mécanique (moteur-boîte) ?

La mécanique est bien connue chez renault, elle pourrait par son origine porter à rire dans le monde du robuste bloc rouge volvo, mais elle se révèle plutôt endurante presque au dessus de tout soupçon, il semble que quelques raffinements techniques aient été apporté et sa cylindrée associé au turbo en font même malheureusement un objet convoité par les bolideurs de renault. La boite, elle semble plus sujet à caution, plus de pb sont recensé et sa forte tendance à l'incontinence pourrait être source de soucis supplémentaire au contrôle technique. avec le temps elle peut se montrer accrocheuse ne rendant pas hommage au moteur volontaire.

7) Que pensez-vous de la finition, de la qualité de construction et de l’ambiance intérieure ?

Avec la finition, nous abordons le gros point noir de la voiture, peut etre le mal de l'époque, l'intérieur est constitué de plastique cassant, de vinyle collé sur des panneaux de particule, c'est généralement un repère pour grillons. la sellerie voit généralement sa mousse se déliter avec le temps et le cuir (de série sur les turbo serie1 française) de qualité moyenne comporte souvent des traces d'usures. Cependant on constate généralement sur les sièges arrière (deux "semi-baquet" indépendants et inclinables) que c'était pas mal quand c'était neuf. Coté positif, en 480 nous disposons d'un intérieur au dessin plutôt soigné, avec une ergonomie particulièrement bien étudiée passant outre les standards de son époque (commande du bout des doigts, et inclinaison des dossiers de siège avant à porté de main sans contorsion probablement onéreux mais absolument génialissime). Coté carrosserie si la volonté d'objectivité pousse à l'esprit les cotés négatif de la présence récurrente de corrosion, de problème d'étanchéité maintenant identifié, du plastique de parechoc arrière qui a tendance a gondoler et dénote de quelques lacunes à la conception, on peut aussi souligner l'utilisation de tôle d'apparente "qualité suédoise" de peinture de qualité dans la bonne moyenne et de détails de finition soigné, carénage d'essuie-glace arrière avant l'heure, serrure de porte décalée et retro-éclairé, encore un détail d'ergonomie hors-norme.




8 ) En dehors d’un usage « loisirs » le week-end, la 480 est-elle, selon vous, facilement utilisable au quotidien et/ou pour partir en vacances ?

Il y a 10ans avant de devenir papa, j'utilisais ma 480 quotidiennement et pour les vacances. A avec l'esprit motard, en sacrifiant les bagages, il est possible de voyager à 4 confortablement. En duo en version break de chasse il est possible d'embarquer une quantité importante de bagage, la limite est juste la hauteur du hayon (je me souviens avoir du renoncer à embarquer un four encastrable !!!). Les enfants adorent généralement embarquer, les larges portes rendent possible l'installation d'enfant en siège assez facilement même à l'arrière (attention aux bras de ceinture escamotable mais fin et fragile). Aujourd'hui comme j'ai le choix, j'hésite plus à utiliser la 480 en pure utilitaire, rapport à certaines pièces sensibles qui peuvent être dure à approvisionner, le pare brise, les feux ar. Même au garage on est pas à l'abris, mais le plaisir est renouvelé à chaque sortie.

9) La fiabilité d’ensemble est-elle bonne et quelles sont les éventuelles faiblesses ou points à vérifier ?

En 18 ans que je n'ai subit que deux pannes qui m'ont laissé sur le bord de la route, un alternateur de nuit sur l'autoroute, le mano de tension batterie, aurait peut être pu me permettre d'éviter la dépanneuse, mais pas la panne. et l'axe du câble d'embrayage au niveau de la pédale, que j'ai pu dépanner le temps de trouver un axe de substitution au fond d'une boite à outils. On dit que les pannes sur cette voiture ne laisse rarement sur le bord de la route, en revanche il faut s'habituer à perdre le compteur de vitesse ou le compte tour, l'ordinateur de bord ou la ventilation, la faute à des cartes électronique aux soudures vieillissant mal, ou à des connecteurs fainéant. la 480 se rappel aussi parfois au bon souvenir de son propriétaire par de multiple clins d'oeil ou coup de klaxon, mais ce n'est que pour réclamer un peu d'attention.

10) Quelle est la consommation (suivant l’utilisation) ?

Je ne fais plus trop attention à cela maintenant que ce n'est qu'un véhicule loisir plaisir, dans mes souvenirs 7l/100 national et voie rapide, 8.5l/100 autoroute 10/11l/100 en ville. beaucoup trop sur petit trajet à froid, mais étonnamment peu détendu à la campagne de 6 à 13 dans le grand écart.

11) Les pièces (mécanique, carrosserie) sont-elles toutes facilement disponibles ?

Auriez-vous quelques bonnes adresses ? à priori simple quand il s'agit de pièce mécanique issu de Renault, mais bien plus compliqué quand il s'agit de spécifique 480. il existe un bon réseaux d'entre aide via les passionnés français mais aussi pas mal de profiteur sur les sites qui donnes accès à des offres européenne plus importantes.

12) Y-a-t-il des anecdotes et des souvenirs particuliers qui vous reviennent à l’esprit au sujet de votre Volvo ?

N’hésitez pas à rentrer dans les détails…aussitôt achetée, j’ai testé les capacités de GT de ma 480 par un petit road trip familial. Tout d’abord Paris Lyon avec mon frère puis pour continuer le test nous avons chargé mes parents pour continuer jusqu’à Marseille chez mes grand parents. Ce qui nous donne un cumul de 7m59 d’être humain dans cette petite volvo personne n’a trouvé à redire sur le confort.

13) Au total, quels sont, à votre avis, les qualités et les défauts de la Volvo 480 ?

au chapitre des qualités je mettrais sans hésiter sa ligne originale et ses phares pop up très exotique, il y a aussi son équipement très complet, le confort des sièges, son poids contenu associé à une mécanique volontaire. Au rayon des défauts, sans hésiter non plus la fragilité du mobilier, la sensibilité à la corrosion, et les fuites d’eau pas très simple à juguler. J’ajouterais un mi défaut, mi qualité avec les pannes électrique récurrentes qui poussent un propriétaires à mettre les mains dedans et à avoir la satisfaction de réparer car on y arrive toujours. Ça renforce le liens passionnel entre l’homme et sa machine.

14) Quels ont été les travaux importants qui ont été effectués sur votre voiture et pour quel montant ?

Vers 180 000km, j’ai combiné une remplacement de démarreur difficilement accessible avec un changement d’embrayage, avec le recul contrairement à ce qu’il m’avait été indiqué je ne suis pas sûr d’avoir gagné sur la main d’œuvre, il m’en a couté pas loin de 1000€ (à l’époque c’était encore de francs, plus de 6000fr, soit la moitié de ce que j'avais payé la voiture)

15) Avez-vous (eu) d’autres voitures anciennes/de collection ?

j'ai une triumph spitfire de 1974, et j'ai récupéré dans la famille de ma femme un 4L de 1968 mais qui est pour le moment immobilisée.

16) La Volvo est-elle facile à entretenir et trouve-t-on facilement des garages capables de s’en occuper ?

Le plus gros pb de la 480 est l'appréhension, une fois cela dépassé je ne pense pas que cela comporte de grande difficulté, une fois bien aiguillé par les connaisseurs on se rend vite compte qu'il est souvent plus facile de s'y mettre soi même que d'essayer de trouver un pros qui voudra bien essayer d'appréhender certaines subtilité, surtout quand il s'agit d'électricité.

17) Quelles sont les pièces communes avec d’autres modèles de la marque ou d’autres marques ?

contrairement à ce qu'on pourrait penser moteur et boite ne sont pas directement transplantable d'une Renault, car des modifications en profondeur ont été apporté, il me semble en revanche que l'on peut prélever les phares sur une mazda 323, quelle aubaine !!

18) Prix et périodicité des révisions classiques ?

rien de très impressionnant, de l'huile de qualité standard avec le filtre, tous les 10 000km, moi je dirais peut être un peu moins ou tous les ans , du liquide de refroidissement aux spécificité constructeur (Renault ou volvo) les pneus en 14" sont très commun, ceux en 15" sont plus hors standard si on respecte à la lettre la monte homologuée, courroie distribution pompe à eau bien diffusée autour de 100€ tous les 80 000km ou 5ans.

19) Type de carburant utilisé (SP 95 ou 98, avec ou sans additif) ?

SP95 ou 98, indifféremment je n'ai constaté aucune sensibilité à l'indice d'octane, il m'est même arrivé de compléter un plein au 95E10 sans différence notable.

20) A combien peut-on acquérir, selon vous, une Volvo 480 et la cote évolue-t-elle ?

il semblerait que la cote des 480 monte sensiblement depuis plusieurs années, je ne suis plus acheteur et pas vendeur, je m’en soucis donc peu, mais on constate que les 480 sont désormais proposées à partir de 1500 -2000€ pour des 480 standard sans gros soucis et jusqu’à 3500 – 4500€ pour les modèles hors-série, particulièrement bien conservé. Reste encore quelques voitures demandant de l’attention voir pour pièces à partir de 300-500€, après les prix affiché dans les annonce ne sont pas forcément les prix de vente.

21) Quels sont vos conseils d’achat (version, millésime, état, historique, etc.) ?

Dans le milieu de la 480 plusieurs points de vue s’opposent et se taquinent, les 1.7 atmo sont généralement achetées par dépit, mais au final appréciée pour leur boite plus courte. Les turbo sont souvent choisies pour une certaine idée de performance, ou au contraire écartée pour une crainte infondée de moindre fiabilité, et pour préférer une coupleuse 2l. Par ailleurs on différencie les séries 1 jusqu’en 1991 au design originel gros rétroviseurs et jantes 14"pollux au dessin assez 80, des séries 2 à l’équipement de série simplifié mais à l’électronique réputé amélioré. On trouve des jantes au dessin plus souple des plus petits rétroviseurs moins typé. Enfin on peut distinguer quelques série limitée plus ou moins bien identifiée qui peuvent accroitre l’intérêt : two tone pour l’originalité de l’association de deux couleur, les GT pour le nombre limité d’une fin de lignée et son équipement spécifique, la paris édition, mais existe-t-elle vraiment ?

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
480 turbo 05/91 #563345 avec la clim pour fêter ses 198000 km 8-)
Image
V480, bugattis et autres merveilles

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » jeu. 25 oct. 2018, 17:02

Afterman a écrit :
jeu. 25 oct. 2018, 13:49
Bon allez, je mets une partie de mes réponses :

J'espère que t'avais rien à cacher dans les autres réponses, parce que ça risque d'être publié hein !! :ab
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

Avatar du membre
Afterman
Membre associatif
Messages : 2770
Enregistré le : jeu. 12 sept. 2013, 22:39
Localisation : Lyon (enfin juste à côté)
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Afterman » jeu. 25 oct. 2018, 17:13

Non, rien de compromettant. :mrgreen:

C'est juste que je trouvais certaines de mes réponses légères à comparé des vôtres, je n'ai pas supprimé grand chose en fait.
"BlueVolvoCult" - Turbo Paris blue - 21/04/1993 - #581624 - 173 000 km
Drive different
"El Supo" : Honda Civic 8 en daily - 1/4 de million de km

Avatar du membre
antgomez
Membre associatif
Messages : 1463
Enregistré le : mer. 22 juil. 2015, 23:39
Localisation : Mondonville

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par antgomez » jeu. 25 oct. 2018, 19:06

salut

je n'ai pas votre qualité de prose, je suis plus a l'aise avec les fils electriques ;)

1) Quand/comment avez-vous connu la Volvo 480 et quand avez-vous décidé d’en acquérir une ?
Je la connais depuis sa sortie et c’est un ami qui m’a donné le contact d’une personne qui donnait une version Turbo de 1989. Plus tard, je recherchais des pièces et j’ai acquis pour 300 euros une ES de 1987.

2) Dans quelles conditions avez-vous acquis le modèle que vous possédez ?
Je suis allé la voir turbo pour « voir », j’ai reculé un peu devant l’état mais je l’ai acquise quand même. La ES de 1987 était partiellement démontée mais entière avec un problème d’injection.

3) Que vous inspire le style de la 480 ?
C’est un joli coupé, le porte à faux de l’avant dégrade un peu le style mais c’est une auto agréable à regarder.

4) Que diriez-vous de ses qualités routières ?
C’est une bonne routière, confortable mais ce n’est pas un coupé sportif. Elle est trop souple et le moteur n’est pas assez puissant pour un 1,7l turbo

5) Que diriez-vous de ses performances ?
C’est une auto parfaitement utilisable dans la circulation actuelle, elle accélère comme des autos récentes grâce à son faible poids

6) Que pensez-vous de la mécanique (moteur-boîte) ?
C’est la partie la plus fiable de la 480, un comble pour une mécanique Renault !!

7) Que pensez-vous de la finition, de la qualité de construction et de l’ambiance intérieure ?
La finition est bonne sans avoir le niveau des Volvo 850 qui suivront.

8) En dehors d’un usage « loisirs » le week-end, la 480 est-elle, selon vous, facilement utilisable au quotidien et/ou pour partir en vacances ?
Au quotidien, elle est éventuellement utilisable mais la faible disponibilité de certaines pièces rendent son utilisation délicate à long terme

9) La fiabilité d’ensemble est-elle bonne et quelles sont les éventuelles faiblesses ou points à vérifier ?
Son point le plus faible reste son électricité qui correspond à la qualité de fabrication de l’électronique des années 80. Les soudures d’origines lâchent et il faut les reprendre. Le restant est fiable, elle démarre au quart de tour même si une légère instabilité du régime a 2000tr/mn se fait sentir.
La traverse arrière derrière le parechoc rouille ainsi que les ailes arrière.

10) Quelle est la consommation (suivant l’utilisation) ?
Sur route et autoroute, je suis entre 8 et 9 litres. En ville, je n’en fait pas assez pour en extraire une consommation.

11) Les pièces (mécanique, carrosserie) sont-elles toutes facilement disponibles ? Auriez-vous quelques bonnes adresses ?
Les pièces d’usures (frein, embrayage, filtres…) et du moteur sont disponible aux adresses habituelles (oscaro, …). Les feux et clignotants avant et arrière sont difficilement disponibles et là, il faut surveiller les petites annonces ou trouver des casses qui ont encore des anciennes.
La traverse arrière derrière le parechoc rouille facilement et est introuvable elle aussi

12) Y-a-t-il des anecdotes et des souvenirs particuliers qui vous reviennent à l’esprit au sujet de votre Volvo ? N’hésitez pas à rentrer dans les détails…
Les anecdotes sont le temps passé à remettre en état une « épave » à l’électronique intérieure défaillante et la remise en état du cardan droit dont l’axe de fusée a décidé de rompre en pleine balade.
La recherche de pièces m’ont fait connaitre le forum volvo480.org (http://www.volvo-480.org) et en fonction de mes déplacements professionnels j’ai appris à chercher les casses de campagne et à connaitre leurs propriétaires. Cela fait des jolies rencontres.
Le manque de petites pièces en plastiques m’ont fait découvrir l’impression 3D et le dessin sur ordinateur. Cela permet de continuer à utiliser au presque quotidien ces autos.

13) Au total, quels sont, à votre avis, les qualités et les défauts de la Volvo 480 ?
Qualités : décalée, agréable à conduire, une communauté (volvo480.org) très lié et coopérative.
Défauts : avec l’âge (le mien : 53ans), c’est un peu difficile à s’extraire du siège ;)

14) Quels ont été les travaux importants qui ont été effectués sur votre voiture et pour quel montant ?
La remise en état esthétique de l’intérieur a été le plus gros chantier. En cout de pièces je dois être à plus de 1000 euros et a plus de 200 heures passées dessus (non facturées puisque ce sont les miennes)

15) Avez-vous (eu) d’autres voitures anciennes/de collection ?
Je possède :
Une autre 480 ES de 1987
Deux minis, une 1000 de 1990 en boite auto et une Cooper 1300 de 1993 (première injection)
Une 324d E30 de 1986
Et une Volvo 850 break T5 de 1995 (mais est-ce une ancienne ?)

16) La Volvo est-elle facile à entretenir et trouve-t-on facilement des garages capables de s’en occuper ?
Je suis électricien auto, bon bricoleur en mécanique et je n’ai pas eu à l’amener chez un mécanicien. Désolé, je ne pas vous répondre.

17) Quelles sont les pièces communes avec d’autres modèles de la marque ou d’autres marques ?
Tout l’ensemble motopropulseur est de provenance Renault et on retrouve des pieces communes avec les 440 et 460 de Volvo mais elles se font rares aussi

18) Prix et périodicité des révisions classiques ?
Je fais une vidange tous les 5000km ce qui correspond à une périodicité de 2 ans avec mon kilométrage annuel

19) Type de carburant utilisé (SP 95 ou 98, avec ou sans additif) ?
J’utilise du SP95 car je trouve qu’elle est plus stable que le 98. Je n’utilise pas d’additif.

20) A combien peut-on acquérir, selon vous, une Volvo 480 et la cote évolue-t-elle ?
En état à remettre en route, il ne faut pas mettre plus de 600-700 euros. En état complète, je pense qu’une avec toutes les pièces rares doit pouvoir se négocier vers 2500-3000 euros

21) Quels sont vos conseils d’achat (version, millésime, état, historique, etc.) ?
Toutes. Je prends autant de plaisir avec ma turbo toutes options qu’avec la ES sans ABS ni clim.
Les différences sont mineures entre les versions même si la turbo a une aura un peu plus grande.


a+
antoine
Aujourd'hui, je continue le travail que je n'ai pas fini hier: ne rien faire !

Avatar du membre
Dgrimaud
Membre associatif
Messages : 1621
Enregistré le : mar. 18 mai 2004, 21:40
Localisation : Ardèchistan
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par Dgrimaud » jeu. 25 oct. 2018, 19:34

Saine lecture tout ça !

On pourrait presque en faire une fiche pour guider le choix d'un amateur fraichement arrivé sur le forum qui nous demande conseil.
ES 2L Steel Grey Metallic - 1995 - XLBEC313E0C590802 - daily driver à 480 000 Km
Une 480 ne vaut presque plus rien... mais rien ne vaut une 480 !

Avatar du membre
AOD
Le Paparazzi
Messages : 26534
Enregistré le : mar. 18 févr. 2003, 10:13
Localisation : Au pays de Mickey
Contact :

Re: AUTO RETRO prépare un dossier LE VRAI PRIX sur les 480

Message par AOD » jeu. 25 oct. 2018, 22:35

Ben a écrit :
jeu. 25 oct. 2018, 14:40

Coté positif, en 480 nous disposons d'un intérieur au dessin plutôt soigné, avec une ergonomie particulièrement bien étudiée passant outre les standards de son époque (commande du bout des doigts, et inclinaison des dossiers de siège avant à porté de main sans contorsion probablement onéreux mais absolument génialissime).
On sent avec qui tu partage ta vie... je suis 100% d'accord avec toi sur cette commande d'inclinaison mais je ne m'étais jamais fait la réflexion quant à ce que ça apportait par rapport à une commande tradi :aj

7.59 m !! :ab :ab
:ae turbo
#587789-16/08/94-206.206 km-VASE GREEN METALLIC 314

Image
__________________
Groupe FB ici

Répondre